La confiance et la mondialisation

Les résultats de la 18ième vague du baromètre Confiance dans l’industrie CentraleSupelec, réalisé par FORMITEL, étaient présentés ce matin lors du petit déjeuner avec Pascal LAMY, Président d’honneur de l’Institut Jacques DELORS, ancien Directeur Général de l’OMC et Commissaire Européen pour le commerce. J’ai eu le plaisir d’annoncer que la confiance résiste, même si elle progresse moins que sur les vagues précédentes. Tous les indicateurs restent au dessus de 50%.

baromètre Confiance dans l'industrie CentraleSupelec

Pour illustrer l’échange avec notre invité, les questions d’actualités portaient sur le Brexit, la mondialisation et l’attitude de Trump. Première information, pour les 800 dirigeants participants au panel CentraleSupelec, le Brexit n’est pas une bonne chose. Pour 60% des participants il va desservir à la fois le UE et le Royaume Uni et seulement 5% estiment qu’il s’agit d’une bonne chose pour les deux partenaires. Avec beaucoup d’humour notre invité nous rassure en expliquant que le Brexit va être un grand changement pour le Royaume Uni vis à vis de l’Europe : « avant ils avaient un pied dedans et un pied dehors. Bientôt ils auront un pied dehors et un pied dedans. » 😉

vague18questionspecifiquesbrexit

Toujours pour notre panel, ce sont surtout les USA qui vont tirer partie de l’attitude protectionniste de Trump. L’Asie arrive vite ensuite avec 32% des avis mais pour 28% des participants une telle attitude va être négative pour l’ensemble des pays ! Pascal LAMY nous rappellera d’ailleurs que, même aux USA, l’attitude protectionniste va desservir certaines populations, en particulier celles qui ne peuvent acheter que les produits bon marché (ex lave vaisselle chinois) dont les taxes d’importation vont augmenter.

vague18questionspecifiquestrump

La globalisation semble être une plutôt bonne chose, avec deux fois plus d’avis positifs (37%) que négatifs (18%). Mais l’incertitude reste élevée sur cette question. Bon connaisseur de l’état d’esprit d’autres pays européens, Pascal LAMY reviendra sur ce graphe en expliquant que dans d’autres pays le taux d’indécis aurait certainement était beaucoup plus faible.

vague18questionspecifiquesglobalisationfrance

Notre panel pense que la globalisation va se poursuivre et pour presque une personne sur deux il s’agit d’une bonne nouvelle.

vague18questionspecifiquesavenirglobalisationPendant plus d’une heure Pascal LAMY a partagé sa vision de l’Europe et la mondialisation. Voici quelques chiffres et phrases clés notés ce matin :
– les rapports se sont inversés entre la protection du producteur (droit à 35% il y a 20ans descendus depuis à 5% en moyenne) et la protection du consommateur (droits passés à l’inverse de 5% à 20% environ) induite par les normes, les réglementations…
– en Europe nous sommes forts pour faire de la science avec de l’argent il nous faut apprendre à faire de l’argent avec la science,
– les états ne sont plus suffisants, il faut évoluer vers une polygouvernance (états, entreprises, société civile…) comme cela a été fait pour la COP21, le combat contre le sida

pascal LAMY CentraleSupelec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *